Méthanisation : principe

Un principe «vachement» naturel

La technologie de méthanisation s’inspire d’un phénomène physiologique naturel : la production de méthane dans la
panse de la vache.

point animation 1
Les matières à dégrader - effluents d’élevage, graisses issues de l’industrie, résidus de culture, déchets verts… -  sont introduites dans le digesteur (la panse) à l’aide de pompes pour les liquides et d’une trémie pour les solides.

point animation 1
Elles y sont brassées en continu, à 38° sans oxygène, grâce à des mélangeurs. Par fermentation, les bactéries, naturellement présentes dans le lisier, dégradent la matière organique. Elles produisent du biogaz, contenant essentiellement du méthane et du CO2.

point animation 1
Le biogaz est stocké à l’aide d’une membrane installée sur le dessus du digesteur. Il alimente un moteur qui produit de l’électricité et de la chaleur par cogénération.


 


 point animation 1
L’électricité renouvelable produite est vendue à EDF pour alimenter le réseau, selon la tarification en vigueur pour les énergies vertes.

point animation 1
La chaleur sert à maintenir la température du digesteur, à chauffer des bâtiments (élevages, habitation), à sécher des récoltes…

point animation 1
Après avoir séjourné plus d'un mois dans le digesteur, le mélange résiduel des matières, le digestat, est transféré dans une fosse de stockage.
Le digestat est riche en azote, homogène et sans odeur. Il peut être :
- épandu directement sur les cultures,
- traité par séparation de phases pour utiliser la fraction liquide en fertilisant azoté, et la fraction solide en amendement organique (compost.)

Evalor - 1 rue Georges Guynemer - BP212 - 22192 Plérin cedex
Télephone : 02 96 74 56 57 - Fax : 02 96 74 47 12

contact